S’abonner

SAUVEGARDE - Sélection des données

Navigation dans l’arborescence

Cette section de l’interface présente une arborescence représentant les systèmes de fichiers disponibles pour la sauvegarde. Il peut s’agir du système de fichier local, d’un partage réseau ou d’un hyperviseur VMWare.

Chaque élément de cette arborescence, appelé nœud, peut regrouper d’autres éléments (Données à sauvegarder, machine, disques, répertoire ou encore un fichier). Par exemple, un disque est un nœud et regroupe un ensemble de fichiers et de répertoires.

Lorsqu’un nœud contient des éléments, utilisez les boutons et pour développer ou replier l’arborescence.

Ajout de données

Pour ajouter des données à la sélection à sauvegarder, il suffit de cliquer la case à cocher qui se trouve immédiatement à gauche du nom du nœud. Les données sélectionnées sont alors incluses à la sélection globale.

Une fois vos ajouts de données terminés, cliquez sur « Enregistrer la sélection ». Cela permet de valider définitivement votre sélection et de l’enregistrer dans le fichier de configuration.

Exclusion de données

Lorsque vous avez sélectionné certains nœuds, vous pouvez choisir d’exclure certains éléments descendants de ce nœud.

Par exemple, vous pouvez sélectionner le profil entier d’un utilisateur et exclure sont répertoire de téléchargement. Ou alors sélectionner un dossier et en exclure certains fichiers.
Pour exclure des données d’un nœud, développez l’arborescence de ce dernier et décochez les nœuds que vous ne souhaitez pas sauvegarder.

Modifier les propriétés d'un nœud

Cliquer sur un nœud permet de faire apparaitre son panneau de propriétés, comme ci-dessous :

A partir de ce panneau, vous allez pouvoir modifier :

  • Les filtres d’inclusion et d’exclusion, représentés par l’icône :
  • La rotation des données, représentée par l’icône :
  • La sécurité (authentification) spécifique à nœud, représentée par l’icône :

Lorsque certaines des propriétés d’un nœud sont non vides, les icônes correspondantes aux propriétés modifiés sont affichées à droite du nom du nœud.

Tous les nœuds héritent des propriétés de leurs nœuds parents. Si vous souhaitez appliquer à un nœud des propriétés différente des nœuds parents, il vous faudra décocher la case d’héritage de la propriété.

Filtres d’inclusion et d’exclusion

Une fois la sélection de base effectuée, vous pouvez affiner votre sélection par un système de filtres d’inclusion et d’exclusion :
Les filtres sont un moyen très puissant d’affiner votre sélection. Les filtres d’exclusion vous permettent de ne pas sauvegarder les types de fichiers que vous jugerez indésirables. Les filtres d’inclusion permettent au contraire de ne sauvegarde que les types de fichiers précisés.

Pour travailler sur des types de fichiers multiples, il faut spécifier un type de fichier par ligne dans le champs désiré de la partie filtres.

Si vous souhaitez exclure les fichiers musicaux, vous pouvez par exemple spécifier : *.mp3, *.aac, *.ogg etc...

Si au contraire vous souhaitez inclure les fichiers créés à partir de Microsoft Word, vous pouvez par exemple spécifier : *.dot, *.doc, *.docx etc... comme ci-dessous :

Soyez prudents lors de l’utilisation des filtres d’inclusion. Ils permettent de restreindre les types de fichiers sauvegardés, excluant de fait tous les autres types de fichiers.

Rotation des données

La rotation vous permet de décider de la gestion du vieillissement de vos sauvegardes. Par défaut, l’historique de vos données est conservé sur 30 jours. C’est à vous de modifier le paramétrage pour décider comment espacer les versions progressivement au fil du temps ou encore combien de temps vous souhaitez conserver vos sauvegardes.

Le principe est de définir des règles de vieillissement : chaque règle vous permet de spécifier à partir d’une certaine ancienneté quel est l’intervalle de temps minimum entre deux sauvegardes. Si on devait retranscrire cela en français, cela donnerait, par exemple : « Une semaine après la sauvegarde, ne garder qu’une version de mes fichiers par jour s’ils ont été modifiés »

Pour créer une nouvelle règle, il suffit de cliquer sur le bouton « Ajouter une règle ».

Il vous faut alors spécifier le positionnement de la règle (x jours / semaines après la sauvegarde) et l’intervalle entre les versions (x heures / jours / semaines).

Les intervalles des différentes versions doivent êtres obligatoirement multiples les uns des autres.

Quand plusieurs versions existent sur un intervalle, c’est la plus ancienne qui est conservée.

Si un fichier n’a pas été modifié, il ne va pas générer de nouvelle version.

Une fois vos règles de vieillissement définies, vous pouvez ajouter une dernière règle visant à effacer les données les plus anciennes. Pour cela il faut cliquer sur le bouton « Ajouter une dernière règle ». Cela permet de spécifier l’ancienneté requise pour effacer les données.

L’utilisation de la dernière règle n’est pas obligatoire et vous pouvez choisir de conserver indéfiniment vos données (sous réserve du respect de l’espace alloué).

Par mesure de sécurité, la « dernière règle », qui correspond à la suppression d’anciennes versions, n’est appliquée que lorsqu’une version modifiée des données existe. Une version modifiée peut être une nouvelle version du fichier, une évolution du fichier ou un état de fichier supprimé.

Par exemple, je décide de conserver l’historique de mes données sur une semaine avec suppression des versions au delà d’une semaine.

  • Si je crée un fichier le premier jour du mois il sera sauvegardé comme tel.
  • Si je souhaite le restaurer un mois après sa création son unique version sera toujours disponible.
  • Si je supprime ce fichier, je pourrais le restaurer en version exploitable pendant toute la durée de rétention, soit une semaine. Au delà il ne sera plus restaurable puisque sa seule version sera sa version supprimée.

Sécurité

Pour sélectionner des données contenues dans un partage réseau, veuillez ajouter le serveur de partage à la liste des ressources.

Pour cela, saisissez le nom de la machine ou son adresse IP dans le champs prévu à cet effet, en bas de la zone de sélection.

Une fois le serveur présent dans la liste des ressources accessibles à la sélection, cliquez sur son nom pour faire apparaitre le panneau des propriétés.

Dans les propriétés de sécurité, décochez la case « utiliser la valeur parent » puis saisissez l’identifiant et le mot de passe nécessaire à l’accès au partage de données.

Une fois les identifiants enregistrés, l’icône de la clé, représentant les propriétés de sécurité apparaitra à coté du nom ou de l’adresse de la machine.

Cette procédure est la même qu’il s’agisse d’un partage réseau ou d’un hyperviseur VMWare.

Cet article vous a-t-il été utile ?
Utilisateurs qui ont trouvé cela utile : 0 sur 0
Vous avez d’autres questions ? Envoyer une demande

Commentaires